Mercredi 21 mai 2014.

 

Oyez, oyez bonnes gens et partagez notre joie.

Banji en ce jour pluvieux a été adopté.

Banji sera enfin entouré d'amour et d'attentions renouvellées.

Merci à ses adoptants d'avoir choisi d'adopter auprès d'une association,

merci d'avoir compris que derrière l'agitation propre à un chiot tout fou, tout fou

se cachait aussi le besoin d'attirer et retenir l'attention. 

Merci pour Banji.

 

Mercredi 07 mai 2014.

 

L'association Quat'Pattes de Villeneuve-sur-Lot a récupéré hier mardi 06 mai 2014 deux jeunes chiens que leur maître ne pouvait plus nourrir et qui vivaient en quasi permanence attachés via une chaine en guise de collier et une longe de deux mètres. Pire, ils vivaient sur leurs excréments. Ces animaux avaient fait l'objet d'un arrêté municipal, la gendarmerie locale était prête à intervenir.

Nos protégés ont été identifiés, vaccinés, déparasités (puces, tiques et tous types de vers) ; ils reçoivent enfin la nourriture que leur croissance réclame.

Vous pourrez constater sur les photos que les côtes sont bien visibles.

DSCN0290

DSCN0270

 

BANJI.

Mais, mais, mais... si il connaît son nom, il fait comme si que : non, c'est pas lui.

N° identification : 250268711070263
Né le 01 / 01 / 2013. Il aurait donc 4 mois. 
15 kg 800. Il est bien maigre, lui aussi, comme son copain T-Rex...

 

DSCN0269

DSCN0282

 

Autant vous le dire et on vous l'a dit. Côté éducation, à part la propreté, tout est à faire.
Car Banji ne pense que câlins et jeux. Les deux en même temps si possible.
Il déborde d'énergie comme souvent les chiots et très jeunes chiens.
Il ne mordille pas mais léchouille à tout va. Il n'est pas pataud mais tout fou, tout fou.
Son copain T-Rex le canalise bien mais il a fort à faire tant Banji rebondit, rebondit.
Cependant, il est des moments de calme où calins aidant, Banji préfère décidément la main qui caresse.
Ne vous y trompez pas. T-Rex comme le petit Banji vivent actuellement un bouleversement.
Ils ont quitté le seul environnement qu'ils connaissaient, le seul référent qu'ils connaissaient et vlà -t- y pas qu'un humain leur fourre un thermomètre dans le fondement, qu'il leur inspecte tous les orifices, qu'un autre humain les transbahute deci-delà, qu'un énième humain se présente qui leur demande de prendre la pose entre deux câlins, de présenter leur meilleur profil, alors...
Deci-delà, cahin caha*... Normal que petit Banji chemine*, normal que petit Banji trottine*.
* Spéciale dédicace à V. notre bénévole de choc es-transport, es-situations scabreuses, es-grand coeur. Merci.
A ceux qui trouveront la *référence, vous gagnez le droit de poster un commentaire. ;)