Jeudi 26 juin 2014.

 

En un mois de temps, Diva avait bien changé :

sa fourrure était devenue aussi drue qu'elle était douce et son caractère s'était affirmé.

Le soleil, sur le balcon comme au jardin, elle aimait en profiter ;

l'attention exclusive de l'humain lui étant due, elle savait la réclamer.

Joie. Notre petite princesse a été adoptée et elle sera choyée :

 

Une famille pour elle toute seule, des amoureux des persans et qui les connaissent bien.

Quatre mains pour la poupougner, la caresser, la langue de Shakespeare pour la bercer.

Deux humains disponibles et prêts à satisfaire la petite bourrique

qui s'obstine à penser que si le monde ne tourne pas rond,

c'est parce qu'il ne tourne pas autour d'elle.

 

Alors merci à ses adoptants, merci pour le bonheur que vous allez lui donner.

------------

 

Mercredi 28 mai 2014.

 

Les poils de Diva repoussent gentiment.

Il faudra du temps encore avant qu'elle arbore fourrure digne d'un persan.

Elle a ce gris bleuté poudré si caractéristique des persans aux yeux d'or.

Quelques taches crème aussi qui viennent égayer sa fourrure

comme vous pourrez le constater sur les photos qui suivent.

DSCN0347

DSCN0358

DSCN0383

DSCN0386

 

La demoiselle -si elle apprécie de profiter de l'air frais depuis le balcon

et parfois d'un rayon de soleil printannier- n'est absolument pas tentée par le jardin.

DSCN0366

DSCN0368

DSCN0375

DSCN0378

 

Elle préfère le confort de son petit domaine et

les souris en feutrine ou les balles en plastique fluo .

DSCN0414

DSCN0418

DSCN0425

DSCN0426

DSCN0432

 

La belle est toujours aussi caressante et décidée à faire entendre sa loi :

le banc près du radiateur m'appartient ; du lit, j'ai l'exclusivité ;

de l'humaine, je veux tous les câlins ; ses regards vous n'aurez pas.

D'un miaulement qui oscille entre ourson enroué et grenouille noyée,

elle s'impose et elle dispose.

On est Diva ou on ne l'est pas.

DSCN0398

DSCN0399

DSCN0403

 

DSCN0404

 

La belle gentiment se remplume, elle mange peu mais mange bien pour son tout petit gabarit.

DSCN0452

 

 

 

 

Des croquettes uniquement, des pâtées sûr elle aimerait

mais mais mais...

 

Les dents de Diva, il a bien fallu détartrer.

En effet, Diva avait haleine de chacal et dents qui menaçaient de la quitter.

 

Par précaution (pour prévenir abcès ou gingivite),

pour son bien-être aussi (sans oublier celui de ses futurs adoptants, qui

-parole de FA- auraient peu goûté son haleine enboucanée)

l'opération assortie d'une énième anesthésie a été programmée.

DSCN0362

 

Diva se porte bien, elle croque, elle mâche et sait,

quand retentit l'appel de la croquette fraiche,

faire respecter sa place au banquet.

On est Diva ou on ne l'est pas.

 

Si Diva vous intéresse, contactez l'association Quat'Pattes 47

via messagerie téléphonique au 05 53 71 42 17

via courriel : assoquatpattes47@gmail.com

 

---------------------------------

 

Samedi 3 mai 2014.

 

Voici trois semaines,

l'association Quat'Pattes de Villeneuve-sur-Lot a récupéré une chatte adulte de cinq ans,

une persane de pure race.

Diva avait été abandonnée et n'avait connu ni peigne ni brosse depuis au moins quatre ans,

voire cinq -soit la totalité de sa vie-

s'accordent à dire le vétérinaire qui la vit alors et la toiletteuse qui procéda à sa libération.

 

WP_20140324_006

WP_20140324_002

 

 

Libération!?!

Oui. Impossible de la brosser.

Il a fallu la tondre et vue l'ampleur de la tâche, l'anesthésier au préalable.

 

DSCN0109

 

DSCN0110

 

DSCN0108

DSCN0117

DSCN0118

DSCN0119

DSCN0120

 

Que se passe -t-il quand vous lavez malencontreusement votre pull angora,

votre veste en laine peignée, votre vêtement pure laine à 100°?

Vous obtenez une laine plus que tassée, de la feutrine bouillie.

Diva vivait dans une prison de poils agglutinés au fil des ans,

dans une gangue inamovible

qui tirait quelque peu sur ses articulations et qui gênait un peu ses mouvements.

 

DSCN0122

DSCN0124

 

Les puces avaient dû y proliférer puis, 

l'absence d'oxygène aidant, elles n'avaient pu survivre. Une chance.

Quant aux nouvelles puces qui se présentaient,

elles ne pouvaient passer la barrière qui protégeait autant qu'elle isolait Diva. 

 

La protégeait, en effet, c'est bien là le comble.

Car Diva ne paressait pas sur un coussin de soie, elle vivait à la rue.

Sans doute, a -t-elle fait de méchantes rencontres...

Mais les griffes et les crocs ne pouvaient traverser son armure de poils morts. 

Une chance dans son malheur.

 

 

Quand on sait à quel point les chats sont propres

et quel soin ils mettent à leur toilette,

on imagine d'autant mieux le calvaire qui était celui de Diva. 

Inutile, n'est-ce pas de préciser à quoi ressemblait la zone autour de l'anus?

Allons, allons, Diva a vécu avec ça, vous pourrez bien supporter de le voir.

 

DSCN0112

 

Quand Diva fut nue, il fut possible de procéder aux soins et de vérifier son état général.

Diva a été plus ronde,

en atteste la peau qui pend sous le ventre

et signale une perte de poids vraiment très rapide.

Diva a perdu des dents, d'autres sont cassées.

C'est là son seul véritable défaut physique.

 

Son poil repousse, ce sera long.

Mais, les amateurs de persans,

les toiletteurs professionnels,

les éleveurs spécialisés dans cette race

savent qu'une tonte, même courte,

pratiquée une fois par an quand arrive le plein été,

est bénéfique à l'animal autant que salutaire parfois.

 

 

Diva ne peut actuellement vous éblouir par sa beauté.

On dirait la version extraterrestre du félin,

on croirait un rat crevé affublé d'un plumeau et de bottines ébouriffées.

 

DSCN0158

DSCN0153

 

DSCN0163

DSCN0174

 

Certes mais Diva revit et c'est tout ce qui compte. 

Enfin, elle sent la caresse ; 

enfin, elle retrouve ses cinq sens.

Enfin, elle peut apprécier la chaleur d'une main qui masse et détend.

 

DSCN0183

 

Elle aime qu'on la brosse.

Et oui, il lui reste quelques poils :

une queue formant un gentil panache qui s'étoffera,

des pattes où le poil mousse,

une petite tête ronde toute douce où le poil est dense et sain.

 

Depuis,

Diva joue, Diva court,

Diva saute, Diva crapahute

et pousse de tous petits miaulements de contentement

quand elle se frotte aux jambes de sa F.A.

et des miaulements tout aussi ténus, mais d'exaspération,

quand la proie qui s'agite au bout du fil s'obstine à lui échapper.

 

Diva joue aussi avec ses congénères, peu.

Elle craint leur vivacité, leur course effrénée.

Le jeu avorte vite.

En revanche, elle se frotte complaisamment à eux et accepte des bisous, truffe contre truffe.

Diva aime le calme.

 

Diva a peur des chiens. Assez nettement.

Elle feule, gronde, s'éloigne et ne quitte pas sa retraite tant que l'intrus n'a pas quitté la place.

 

Diva est exclusive.

Elle n'aime rien tant que la présence de l'humain, sa caresse à elle seule réservée.

Alors, elle pourra passer des heures sur vos genoux ou contre votre cuisse.

Elle viendra frotter sa petite tête ronde contre votre mâchoire, se nicher dans votre cou.

Et elle ronronnera, discrète, tout le temps du câlin.

 

Diva mérite son coussin de soie.

 

Diva ne sera placée que dans une famille ayant l'expérience des chats à poils longs,

qui sait combien le brossage quotidien est nécessaire,

qui veillera à son alimentation vu l'état de ses dents.

 

Si Diva vous intéresse et que vous répondez à ces critères, contactez l'association Quat'Pattes 47

via messagerie téléphonique au 05 53 71 42 17

via courriel : assoquatpattes47@gmail.com